Navigation – Plan du site
Articles

Santé des migrants en France : l’effet des discriminations liées à l’origine et au sexe

Health of Immigrants in France: The Effect of the Discriminations Linked to Origin and Sex
Salud de los inmigrantes en Francia: el efecto de las discriminaciones ligadas al origen y al sexo
Marguerite Cognet, Christelle Hamel et Muriel Moisy
p. 11-34

Résumés

En 2008 l’INED et l’INSEE ont réalisé une enquête par questionnaire Trajectoires et Origines : enquête sur la diversité des populations en France (TeO)comparant les trajectoires sociales des immigrés et descendants d’immigrés à celles des Français n’ayant pas de parents immigrés. Il s’agissait de mesurer l’ampleur des discriminations liées aux origines et leurs effets sur les trajectoires sociales. Un volet est consacré à la santé. Une enquête ultérieure par entretien auprès de personnes ayant déclaré un état de santé altéré, a permis de retracer l’histoire des enquêtés et de confronter les résultats statistiques aux récits de vie. Cet article est le produit de ce regard croisé d’analyses quantitatives et qualitatives sur la santé des migrants. Les données du questionnaire montrent que les personnes immigrées en France déclarent un plus mauvais état de santé que les personnes de la population majoritaire ; un constat en très grande partie liée aux facteurs socioéconomiques. Mais les récits montrent que les discriminations systémiques subies à raison de l’origine et du sexe exercent un effet délétère qui n’est pas, loin s’en faut, de moindre importance.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

L’état de santé déclaré
Santé des migrants selon le sexe et l’origine
Trajectoires migratoires et histoires de santé
Méthodologie et profil des répondants aux entretiens
La matérialité biographique des liens de causalité statistique : de la précarité administrative du séjour à l’exploitation économique des immigrés en France
Les discriminations et le racisme au quotidien
Les discriminations en matière de soins : cause et conséquence d’une santé altérée
Au-delà des conditions de vie et des discriminations, que reste-t-il ?
Trajectoire migratoire et histoire de santé des femmes
Conclusion

Aperçu du texte

Les études sur la santé des migrants menées dans divers pays occidentaux – notamment les États-Unis et les pays du Commonwealth – ont souvent souligné que leur population immigrée avait un meilleur état de santé à leur arrivée que les natifs de ces pays ayant le même âge. Cet avantage s’explique tant par la sélection opérée par les politiques migratoires de ces pays (Adelstein et al., 1984 ; Trovato, 1985 ; Wilkinson et Marmot, 2004 ; Young, 1991) que par l’auto-sélection des migrants, qui sont le plus souvent des individus jeunes et dans un état de santé leur permettant de travailler rapidement, et enfin du fait des difficultés inhérentes à la migration que seuls les plus résistants peuvent surmonter (Cognet, 2002). Des études menées dans des pays à politiques migratoires sélectives comme le Canada ou l’Australie, soutiennent que l’effet perdure et se traduit par des taux de mortalité plus faibles (Chen et al., 1996 ; Young, 1991) alors que d’autres tendent à démontrer que la meill...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

COGNET Marguerite, HAMEL Christelle et MOISY Muriel (2012) Santé des migrants en France : l’effet des discriminations liées à l’origine et au sexe, Revue Européenne des Migrations Internationales, 28 (2), pp. 11-34.

Référence électronique

Marguerite Cognet, Christelle Hamel et Muriel Moisy, « Santé des migrants en France : l’effet des discriminations liées à l’origine et au sexe », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 28 - n°2 | 2012, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 23 avril 2014. URL : http://remi.revues.org/5863

Haut de page

Auteurs

Marguerite Cognet

Enseignante Chercheure, Université Paris Diderot, Laboratoire URMIS (UMR IRD 205), case courrier 7027, 75205 Paris cedex 13 ; marguerite.cognet@univ-paris-diderot.fr

Articles du même auteur

Christelle Hamel

Chercheure, Institut national des études démographiques (INED), Paris ; christelle.hamel@ined.fr

Muriel Moisy

Socio-démographe, Université Paris 10 Nanterre ; muriel.moisy@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page