Navigation – Plan du site
Articles

Mineur(e)s nigérian(e)s et originaires des Balkans en situation de traite en France. Regards pluridisciplinaires sur les processus d’asservissement et les échecs de la protection

Minors from Nigeria and the Balkans Victims of Trafficking in France: A Multidisciplinary Insight of their Process of Servitude and the Gaps of the Welfare System
Menores nigerianos/as y originarios de los Balcanes en situación de trata de seres humanos en Francia. Una mirada pluridisciplinar sobre el proceso de dominación y las carencias de la protección
Bénédicte Lavaud-Legendre et Olivier Peyroux
p. 105-130

Résumés

L’identification et la répression des pratiques criminelles qualifiées de traite des êtres humains ont considérablement évolué depuis les années 1990. Ces pratiques commencent à être mieux comprises, identifiées et de ce fait sanctionnées par les juridictions pénales. Néanmoins, malgré ces progrès – qui restent relatifs –, la question de l’exploitation des mineurs demeure largement méconnue et ignorée par les institutions qu’il s’agisse des jeunes femmes nigérianes exploitées dans la prostitution ou d’enfants originaires des Balkans commettant des actes de délinquance pour le compte de tiers. Or, malgré de réelles divergences, certains éléments rapprochent ces pratiques : modes de contrainte exercés, fausses identités, difficultés de prise en charge, facteurs favorisant la sortie de l’exploitation, etc. Freiner le développement de ces pratiques implique une meilleure connaissance et compréhension des stratégies criminelles et d’emprise. Le présent article vise précisément à améliorer cette compréhension pour amorcer une réflexion sur la prise en charge des mineurs victimes de traite des êtres humains qui demeure actuellement inexistante dans le contexte français.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Les techniques d’asservissement des mineurs utilisés pour commettre des délits
Nécessité de distinguer la traite des mineurs de la problématique des Roms dits « migrants »
Changements sociopolitiques et processus de formation des groupes criminels exploitant les mineurs
Contrainte et détournement de fonctionnements communautaires
La majorité prétendue des Nigérianes sous emprise
La mise en place de la relation d’emprise
L’effraction
La captation
La programmation
Les effets de la stratégie d’emprise
L’ineffectivité des mesures de protection
Le difficile accès des mineurs exploités à une protection
La preuve de la minorité
L’établissement du danger
Le contenu insuffisant de la protection

Aperçu du texte

Depuis les années 1990, les pratiques criminelles qualifiées de traite des êtres humains ont connu diverses mutations : diversification des origines géographiques, développement des formes d’exploitation, abaissement de l’âge des victimes, etc. Ces transformations majeures constatées au quotidien par les autorités judiciaires et policières des pays d’Europe de l’Ouest ne se sont pas accompagnées d’une adaptation, pourtant nécessaire, des dispositifs de protection des victimes. Au lieu d’être interprétées comme des stratégies des auteurs visant à minimiser le risque pénal et à accroître la docilité des victimes, elles furent souvent perçues par les autorités comme une conséquence de pratiques communautaires archaïques pour lesquelles la protection de l’enfance aurait été impuissante.

Comparer la situation de mineurs originaires des Balkans, exploités dans la délinquance, avec celle de jeunes filles originaires du Nigéria en situation de prostitution pourrait constituer une gageure tan...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

01 mars 2014

Référence électronique

Bénédicte Lavaud-Legendre et Olivier Peyroux, « Mineur(e)s nigérian(e)s et originaires des Balkans en situation de traite en France. Regards pluridisciplinaires sur les processus d’asservissement et les échecs de la protection », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 30 - n°1 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 25 avril 2017. URL : http://remi.revues.org/6779

Haut de page

Auteurs

Bénédicte Lavaud-Legendre

Juriste, chargée de recherche au CNRS, Université de Bordeaux, COMPTRASEC (UMR 5114), avenue Léon Duguit, 33608 Pessac cedex ; benedicte.lavaud-legendre@u-bordeaux4.fr

Articles du même auteur

Olivier Peyroux

Sociologue, expert sur les migrations d’Europe de l’Est et la traite des êtres humains, lauréat 2013 du prix fondation Caritas, Institut de France ; olivier.peyroux@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page