Navigation – Plan du site
Varia

Quand les territoires circulatoires des transmigrants traversent des quartiers enclavés de villes moyennes françaises

When the “territoires circulatoires” of Transmigrants Come across Enclosed Districts on French Middle Towns
Cuando los «territoires circulatoires» de los transmigrantes atraviesan barrios aislados de ciudades francesas de mediana talla
Tarrius Alain
p. 169-192

Résumés

Deux notions, le paradigme méthodologique de la mobilité et les territoires circulatoires, que l’auteur a proposées dans les années 1990, lui ont permis de décrire et d’analyser les transmigrations de populations pauvres originaires du Maghreb, des Proche et Moyen-Orient, du Caucase et des Balkans, vers l’Europe méridionale. Cet article restitue les sources sociologiques et anthropologiques qui ont présidé à leur construction et les faits contemporains de transmigrations qu’elles éclairent. Pour terminer, il relate l’apparition, dans des quartiers enclavés de villes moyennes françaises, au carrefour des territoires circulatoires de transmigrant(e)s du « poor to poor » mondial et de l’accueil résidentiel fourni par les descendants des immigrants des années 1970, de dispositifs sociaux originaux, résiliences populaires en temps de crise. Les accueils réciproques entre colporteurs internationaux et jeunes des quartiers enclavés suggèrent un renouvellement des thèmes de recherches sur les migrations et une redéfinition de la notion d’étranger.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Construction d’un champ notionnel
Apparition d’une centralité économique urbaine, migratoire et internationale, masquée dans les années 1980
Du paradigme de la mobilité aux territoires circulatoires : construction de deux notions nécessaires à l’analyse multi scalaire et multi située de la rencontre du global et du local
Espaces/temps sociaux, juxtapositions/superpositions socio-spatiales
Le paradigme méthodologique de la mobilité
Indissociabilité des échanges économiques et affectifs : intérêt d’un champ notionnel pour la lecture des continuités souterrain-officiel
Des territoires de la mobilité
Quand les territoires circulatoires des transmigrants croisent les quartiers de relégation des immigrants
La mer Noire, l’Italie du Sud, l’Andalousie, moral areas sur les routes migratoires : des migrations ethniques aux transmigrations cosmopolites
Territoires circulatoires tels que la Route des Sultans et la « route en pointillés » : quand les enclaves des sédentaires deviennent étapes des circulants
Dispositifs marocains locaux comme étapes sur les territoires circulatoires de la « voie méditerranéenne » et effectifs des transmigrants dans le carrefour méridional français
Déploiement de dispositifs populaires médicaux à la croisée des circulations et des sédentarités migratoires : résilience populaire en temps de crise
Étapes et usages des TIC
Un cas de résilience populaire en temps de crise : l’internet médical et les dispositifs de santé autoproduits dans le carrefour migratoire méditerranéen
Aïcha et Fatiha ou le paradoxe des « docteurs égyptiens » : archaïsme du diagnostic, modernité des médications
Azzedine, entrepreneur d’un appartement-étape du carrefour migratoire
Samia signifie une modalité de repli du dispositif médical officiel
Conclusion : généralisation des poor to poor et nouvelle figure de l’étranger ?

Aperçu du texte

L’observation de collectifs de transmigrants européens en provenance d’Afrique, du Proche et Moyen-Orient, des Balkans et du Caucase et, récemment (Tarrius, Missaoui et Qacha, 2013), de leur rencontre avec de jeunes habitants, descendants d’immigrés sédentarisés, enclavés dans des quartiers urbains français, est chose assez rare pour que je m’explique sur les préalables méthodologiques et théoriques mis en œuvre pour voir, décrire et analyser cet événement. En effet, les populations transmigrantes excèdent des frontières de chaque nation traversée ; elles n’ont aucun statut, juridiquement établi, sinon celui « d’étrangers de passage » ; elles échappent donc au regard des instances publiques et leurs interactions avec des populations locales laissées pour compte de l’intégration n’occupent aucune place dans les curiosités et les intérêts politiques usuels. J’ai construit ces préalables en champ notionnel par d’incessantes négociations entre allers-retours de terrains et corpus sociol...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tarrius Alain (2014) Quand les territoires circulatoires des transmigrants traversent des quartiers enclavés de villes moyennes françaises, Revue Européenne des Migrations Internationales, 30 (2), pp. 169-192.

Référence électronique

Tarrius Alain, « Quand les territoires circulatoires des transmigrants traversent des quartiers enclavés de villes moyennes françaises », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 30 - n°2 | 2014, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://remi.revues.org/6805

Haut de page

Auteur

Tarrius Alain

Professeur de sociologie et d’anthropologie des migrations et de la ville, LISST (CNRS UMR 5193 - Université Toulouse II - Le Mirail) et MIGRINTER (CNRS UMR 7301 - Université de Poitiers), Maison de la Recherche, 5 allée Antonio-Machado, 31058 Toulouse cedex 9 ; altarrius@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page