Navigation – Plan du site
Varia
Notes de recherche

Citoyenneté et rituels funéraires des immigrants. Le cas de migrants congolais au Canada

Citizenship and Funerals of Immigrants: A Focus on Congolese Immigrants in Canada
Ciudadanía y los rituales funerarios de los inmigrantes. El caso de la República Democrática del Congo
Mambo Tabu Masinda
p. 219-230

Résumés

Cette note de recherche porte un regard sur la citoyenneté des immigrants sous l’angle de la justice sociale qu’apporte la reconnaissance de leurs rituels funéraires en tant que fait culturel. L’auteur soutient que la non-reconnaissance des rituels funéraires des immigrants constitue une atteinte à leur citoyenneté. La discussion porte sur le bris des rites funéraires des Canadiens d’origine congolaise à la suite du refus du gouvernement d’accorder un visa temporaire pour permettre à un membre de la famille restée au Congo de venir compléter avec les Canadiens d’origine congolaise les cérémonies funéraires tel que l’exige leur culture. La discussion permet de montrer que le devoir de reconnaissance culturelle est un outil qui permet d’assurer à tous les citoyens et citoyennes, quels que soient leurs origines culturelles et leurs statuts socioéconomiques, la justice sociale dont ils ont besoin pour se sentir valorisés et intégrés dans leurs sociétés d’accueil.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Les rituels funéraires des immigrants
Le contenu de la citoyenneté à l’épreuve de la transgression des rituels funéraires des immigrants
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Avec le développement de l’immigration qu’entraîne la globalisation dans toutes les sphères de la vie humaine, les exigences des rituels mortuaires des immigrants se présentent de plus en plus comme une réalité difficile à ignorer (Fall et Dimé, 2011 ; Chaib, 2000 ; Aggoun, 2003 ; Petit, 2002). Mais, malgré un intérêt croissant porté à la question de la mort en migration comme en témoignent des recherches récentes (Kadrouch-Outmany, 2013 ; Van den Breemer et Maussen, 2012 ; Baubock, 2010), celle-ci demeure insuffisamment traitée par les sciences sociales (Lestage, 2012). Cet article a pour objectif de porter un regard sur la citoyenneté des immigrants vue sous l’angle de la justice sociale qu’apporte la reconnaissance de leurs rituels funéraires. Nous souhaitons montrer comment la non-reconnaissance des rituels funéraires des immigrants porte atteinte à leur citoyenneté. La reconnaissance culturelle permet en effet d’assurer à tous les citoyens, quels que soient leurs or...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Masinda Mambo Tabu (2014) Citoyenneté et rituels funéraires des immigrants. Le cas de migrants congolais au Canada, Revue Européenne des Migrations Internationales, 30 (3 et 4), pp. 219-230.

Référence électronique

Mambo Tabu Masinda, « Citoyenneté et rituels funéraires des immigrants. Le cas de migrants congolais au Canada », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 30 - n°3 et 4 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2017, consulté le 16 août 2017. URL : http://remi.revues.org/6997

Haut de page

Auteur

Mambo Tabu Masinda

Conseiller en adaptation scolaire, Burnaby School District, Unit 79, 8676 158 Street, Surrey, British Columbia, V4N 5W3, Canada ; mambo_masinda@yahoo.ca

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page