Navigation – Plan du site
Articles

When Working Abroad Becomes a “Dosa” (Sin): The Impact of Women’s Migrant Domestic Labor on the Gender Relations in Rural Indonesia

Quand travailler à l’étranger devient un péché (Dosa) : L’impact du travail d’employé de maison des femmes immigrées sur les relations entre les hommes et les femmes dans l’Indonésie rurale
Cuando trabajar en el extranjero se convierte en un pecado (Dosa): El impacto del trabajo doméstico de las mujeres migrantes sobre las relaciones de género en la Indonesia rural
Keiko Hirano
p. 57-79

Résumés

Depuis les années 1980, envoyer des femmes travailler dans des emplois saisonniers à l’étranger est une stratégie du gouvernement indonésien. Quel est l’impact de cette politique sur les relations entre les hommes et les femmes au sein des foyers d’immigrés ?

Dans cet article l’auteure traite de cette question dans le contexte d’un village, dans la province Cianjur à l’ouest de Java en Indonésie, région dans laquelle elle a mené ses recherches. Elle montre que la communauté profère des accusations religieuses à l’encontre des femmes mariées qui entreprennent d’émigrer à l’étranger. Le corps des femmes en déplacement est considéré comme dosa (péché). L’auteure s’intéresse aussi aux règlementations locales qui cherchent à défendre des éthiques normatives au nom de la religion et les réponses et pratiques qu’apportent les femmes.

En outre, le travail que les femmes immigrées effectuent transforme la masculinité de leurs époux ; les hommes sont souvent appelés le « mari de l’employée de maison ». Ce terme péjoratif est devenu un code qui résulte du processus de mondialisation.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Work: Placement of Indonesian Migrant Workers and the Impact of Decentralization
Religion: Decentralization and Representation of Female Migrant Workers
Overseas Migration in A village: Formation of Labor Recruitment Circuit
How Women Migrant Workers Are Stigmatized?
What Are Stigmatized: Men in Family of Migrant Women
Which women go to the Gulf countries to work: avoidance of deviation
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

As globalization has advanced, Indonesia has focused on following the lead of the Philippines as a sending country. In 2011, about 70% of Indonesian migrant workers, new hires, were women. Until then, “men were the breadwinners as the head of the household” (Indonesian Matrimonial Law, Article 1), but in these new circumstances in which women have taken the role of breadwinner, what is the impact of this change on the social and economic condition of the migrant household? Will women migrant workers negotiate to acquire a new status based upon their upwardly mobile economic status? Will male migrants’ families try to regain their forfeited status in some way? What role will the sending community play in reconfiguring gender relations in the sending household?

In the field of migration studies, an abundance of previous studies have examined the issue described above (George, 2011; Hochschild, 2000; Ito and Adachi, 2008). In particular, Ito and Adachi (2008) articulated the...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hirana Keiko (2015) When Working Abroad Becomes a “Dosa” (Sin): The Impact of Women’s Migrant Domestic Labor on the Gender Relations in Rural Indonesia, Revue Européenne des Migrations Internationales, 31 (1), pp. Revue Européenne des Migrations Internationales, 31 (1), pp. 7-14

Référence électronique

Keiko Hirano, « When Working Abroad Becomes a “Dosa” (Sin): The Impact of Women’s Migrant Domestic Labor on the Gender Relations in Rural Indonesia  », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 31 - n°1 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 29 mai 2017. URL : http://remi.revues.org/7179

Haut de page

Auteur

Keiko Hirano

Specially Appointed Associate Professor, Hokkaido University of Education, 1-2 Hachiman-cho Hakodate Hokkaido, 040-8567, Japan; hirano.keiko@h.hokkyodai.ac.jp

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page