Navigation – Plan du site
Dossier thématique

De la crise humanitaire à la crise sécuritaire. Les dispositifs de contrôle des réfugiés syriens en Jordanie (2011-2015)

From a Humanitarian Crisis to a Security Crisis. Control Measures for Syrian Refugees in Jordan (2011-2015)
De la crisis humanitaria a la crisis de seguridad. Los dispositivos de vigilancia de los refugiados sirios en Jordania (2011-2015)
Myriam Ababsa
p. 73-101

Résumés

Avec près de 20 % de sa population formée de réfugiés syriens, la Jordanie est confrontée à de grands défis tant économiques que policiers. La pression que font peser les réfugiés sur les infrastructures scolaires et les services médicaux est telle que la crise humanitaire se transforme en crise politique sur le plan intérieur et en crise sécuritaire. Sous la pression de l’opinion publique et parce qu’elle a décidé de s’engager militairement dans le combat contre l’EI, la Jordanie a durci sa politique envers les réfugiés syriens en 2014. L’interdiction de travail est maintenue, des contrôles sont conduits et les conditions de résidence sont de plus en plus restrictives. Les réfugiés sont triés et certains refoulés, ce qui est contraire aux résolutions internationales. Le gouvernement tente de repeupler les trois camps de réfugiés en y dirigeant les Syriens sans papier. L’objectif de cet article est de présenter l’évolution de la politique de gestion jordanienne des réfugiés syriens depuis quatre ans, en mettant l’accent sur l’évolution des dispositifs de contrôle et des cadres légaux, sous la pression du contexte géopolitique de guerre contre les djihadistes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

D’une politique d’accueil généreuse au strict contrôle des migrants (2011-2014)
2011 : l’arrivée de frontaliers activant des réseaux familiaux et de connaissance
2012 : l’organisation des flux de réfugiés syriens par le gouvernement et le HCR
2013 : les réfugiés palestiniens de Syrie sont interdits d’entrée
2014 : démantèlement des camps informels et interdiction d’entrer par voie aérienne
La menace djihadiste, la sécurisation des frontières et le contrôle des réfugiés
La politique de cantonnement dans les camps de réfugiés
Le camp de Zaatari (UNHCR)
Le camp d’Azraq
Le « camp cinq étoiles » du Croissant rouge émirien (Mrajeeb Al Fhood)
Permis de sortie et renouvellement des cartes de demandeurs d’asile
Les espaces de rétention de Rukban et de Hadalat
L’aggravation des conditions de vie des réfugiés syriens hors des camps
Plus de 80 % des réfugiés syriens de Jordanie vivent en milieu urbain
Le danger de la réduction de l’aide alimentaire
L’aide financière aux plus vulnérables
La fin de l’aide médicale gratuite pour les réfugiés hors des camps
Les problèmes de scolarisation des enfants syriens
Le travail informel des réfugiés en Jordanie
Conclusion

Aperçu du texte

Soutenue par les États-Unis, l’Europe et l’Arabie saoudite, la Jordanie est parvenue jusqu’en 2015 à contenir les récriminations d’une grande partie de la population face au déficit démocratique du jeu politique jordanien lors du printemps arabe, tout en jugulant une crise humanitaire considérable, née de l’afflux de plus d’1 million de réfugiés syriens. Mais, devant la réduction de l’assistance internationale aux réfugiés et aux Jordaniens les plus démunis et la pression que les réfugiés font peser sur les infrastructures scolaires et les services médicaux, la crise humanitaire se transforme en crise politique sur le plan intérieur et en crise sécuritaire. En effet, les 1,3 million de réfugiés syriens annoncés par le gouvernement jordanien – 629 000 réfugiés enregistrés au Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) –, constituent près de 20 % de l’ensemble de la population jordanienne.

Membre temporaire du conseil de sécurité de l’ONU, la Jordanie a rejoint, en septembre 2014, les forces ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ababsa Myriam (2015) De la crise humanitaire à la crise sécuritaire. Les dispositifs de contrôle des réfugiés syriens en Jordanie (2011-2015), Revue Européenne des Migrations Internationales, 31 (3 et 4), pp. 73-101.

Référence électronique

Myriam Ababsa, « De la crise humanitaire à la crise sécuritaire. Les dispositifs de contrôle des réfugiés syriens en Jordanie (2011-2015) », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 31 - n°3 et 4 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://remi.revues.org/7380

Haut de page

Auteur

Myriam Ababsa

Docteur en géographie, chercheure associée à l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO), 3 I. Zahri Street, BP 830413- Zahran 11183, Amman, Jordanie ; m.ababsa@ifporient.org

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page