Navigation – Plan du site
Varia

Émigration, colonisation et idéologie libérale en France (1840-1870)

Emigration, Colonization and Liberal Ideology in France (1840-1870)
Emigración, colonización e ideología liberal en Francia (1840-1870)
Yves Charbit
p. 209-230

Résumés

Au milieu du XIXe siècle (1840-1870), les théories et les doctrines relatives à l’émigration sont indissociables de la question de la colonisation, en particulier dans les écrits des économistes libre-échangistes français, les meilleurs spécialistes de leur temps. L’article montre que pour analyser l’évolution des idées, il est indispensable de s’attacher au contexte historique et à deux faits majeurs, la conquête de l’Algérie et la rivalité impérialiste avec l’Angleterre. Sur le plan doctrinal, il en est résulté l’abandon du malthusianisme, jusqu’alors dominant, puisque la faible croissance démographique française ne présentait plus comme avant 1848 un danger pour la paix sociale et que le problème était au contraire l’insuffisance prévisible des ressources humaines nécessaires pour peupler l’empire colonial en plein essor.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Penser l’émigration et la population sans la démographie
La problématique malthusienne de l’allocation des ressources
Libre échange et pacifisme
Vers l’impérialisme colonial
Faire pièce à l’Angleterre
L’Algérie, fleuron de l’Empire
Contradictions théoriques et doctrinales
La remise en cause du malthusianisme
Paix sociale ou émigration ?
La trop lente croissance démographique de la France
Une période privilégiée pour étudier l’émigration et la colonisation

Aperçu du texte

Cet article montre qu’au milieu du XIXe siècle l’évolution des idées sur l’émigration ne peut s’expliquer par les seuls changements démographiques, car elles ont été à la fois étroitement liées aux enjeux coloniaux et engluées dans l’idéologie. Une ferme contextualisation s’impose donc et ceci est particulièrement vrai des économistes libre-échangistes, en leur temps les meilleurs spécialistes de « la question de la population », selon l’expression alors consacrée et bien plus juste que celle de « problème démographique ». Dans leurs écrits, empirie, théorie et idéologie sont indissociables et c’est cet enchevêtrement qui explique leurs spectaculaires volte-face, tant théoriques que doctrinales, sur l’émigration et la colonisation. Cas d’école presque pur de la pression exercée par l’idéologie sur la production des idées sur la population, ces revirements, telle une onde de choc, conduisirent à partir des années 1860 à une remise en cause radicale de la sacro-sainte allégeance à Tho...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Charbit Yves (2015) Émigration, colonisation et idéologie libérale en France (1840-1870), Revue Européenne des Migrations Internationales, 31 (3 et 4), pp. 209-230.

Référence électronique

Yves Charbit, « Émigration, colonisation et idéologie libérale en France (1840-1870) », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 31 - n°3 et 4 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://remi.revues.org/7441

Haut de page

Auteur

Yves Charbit

Professeur émérite de démographie, CEPED, Université Paris Descartes, 19 rue Jacob, 75006 Paris ; yves.charbit@ceped.org

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page