Navigation – Plan du site
Varia

Évolution de l’identité religieuse de femmes ouest-africaines au Québec au prisme de l’expérience migratoire

Diahara Traoré
p. 253-273

Résumés

La recherche présentée ici explore les diverses manières dont la migration et le changement religieux sont compris et construits par des femmes musulmanes d’origine ouest-africaine vivant dans la région de Montréal au Canada. La dynamique de migration et de changement religieux, ainsi que la conception de l’identité religieuse dans un contexte canadien de migration sont analysées à partir de récits de vie, d’observations participantes et d’entretiens, données issues d’un terrain ethnographique conduit entre 2008 et 2010. L'approche retenue par l’auteure considère que les récits rendent compte du sens donné par les acteurs à leur expérience migratoire et à son impact sur leur identité islamique. Elle montre ainsi que la relocalisation de l’islam a lieu tant sur le plan physique, que sur le plan narratif.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Définitions et contexte théorique
Le terrain ethnographique : accès, sites et objet
Les Ouest-Africains au Québec
Récits de femmes : trajectoires migratoires, trajectoires religieuses ?
« L’islam, ça peut être intellectuel » : la trajectoire religieuse de Mamie
Du mimétisme à la quête individuelle : la trajectoire de Safia
Vers un islam œcuménique après la migration : le récit d’Ina
Marquer l’espace migratoire avec le religieux : le récit de Fatoumata
Identité musulmane et migration : relocalisations ?
Relocalisations
De nouvelles modalités d’être musulmane après la migration

Aperçu du texte

Introduction

La migration et l’islam ont une relation symbolique depuis la fondation de cette religion par Muhammad au VIIe siècle. En fait, c’est avec la migration des premiers musulmans de la Mecque vers la ville de Médine que le calendrier islamique débute. Cette migration d’origine, le hijra, explique la différence entre les articles du Coran : les versets mecquois sont hautement spirituels et théologiques, tandis que les médinois sont davantage axés sur l’organisation et les lois sociopolitiques et militaires. D’une entreprise spirituelle, l’islam devient un ordre social, politique et économique après la migration. Ce symbolisme reste valide de nos jours. Bien qu’une part de plus en plus importante de la population mondiale soit engagée dans la mobilité, la migration représente toujours un évènement majeur dans la vie des individus. Cependant, les recherches sur la migration et le changement religieux se sont concentrées sur les structures sociales et les institutions religieuse...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Traoré Diahara (2015) Évolution de l’identité religieuse de femmes ouest-africaines au Québec au prisme de l’expérience migratoire, Revue Européenne des Migrations Internationales, 31 (3 et 4), pp. 253-273.

Référence électronique

Diahara Traoré, « Évolution de l’identité religieuse de femmes ouest-africaines au Québec au prisme de l’expérience migratoire », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 31 - n°3 et 4 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://remi.revues.org/7459

Haut de page

Auteur

Diahara Traoré

PhD, Chargée de cours, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal, Case postale 8888, succursale Centre-ville, Montréal (Québec) H3C 3P8, Canada ; diya197@yahoo.ca

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page