Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Hanus Philippe et Teulières Laure, Vercors des mille chemins. Figures de l’étranger en temps de guerre

Ralph Schor
p. 353-354
Référence(s) :

Hanus Philippe et Teulières Laure (2013) Vercors des mille chemins. Figures de l’étranger en temps de guerre. – Rochechinard, Comptoir d’éditions 319 p., ISBN : 978-2-919163-03-8

Texte intégral

1Une trentaine d’auteurs se sont réunis pour étudier le phénomène migratoire dans les Vercors et les régions proches, cela durant la Deuxième Guerre mondiale, avec des regards sur la période précédente et la période suivante, ce qui permet d’évoquer la mémoire des années 1939-1945. Les auteurs ont puisé leurs informations dans les archives, les témoignages oraux, les récits de vie dont certains sont reproduits in extenso.

2Pour la période antérieure à la guerre, l’immigration économique est présentée grâce à une monographie portant sur les employés étrangers travaillant dans l’hôtellerie à Villard-de-Lans comme simples salariés ou dirigeants d’établissements parfois prestigieux. L’immigration politique est vue à travers le prisme de l’antifascisme italien dans l’Isère, communiste et non-communiste. Le tableau est complété par des études sur les réfugiés espagnols du Royans et du Vercors, leurs relations cordiales ou conflictuelles avec la population locale, le contrôle policier de ces hôtes très politisés.

3Les pages consacrées à l’occupation s’ouvrent par une recherche sur les Italiens dans l’espace alpin, la diversité professionnelle de cette population, la méfiance qu’elle éveilla, les départs encouragés par Mussolini, le régime de faveur que permit l’appartenance de l’Italie au camp des vainqueurs, la désertion de nombreux soldats transalpins après juillet 1943. Les autres analyses sont consacrées aux enfants juifs accueillis à Izieu et au village des Justes de Prélenfrey dont aucun habitant ne dénonça la présence des jeunes, présentés tous comme tuberculeux alors que seul un tiers était affecté par la maladie. Le centre d’accueil de Pont-de-Manne hébergeait des adultes juifs libérés des camps et pris en charge par l’infatigable abbé Glasberg. De 1940 à 1946, quelque 700 jeunes fréquentèrent le lycée polonais de Villars-de-Lans. Quelques Anglo-Saxons généralement âgés passèrent la guerre dans des hôtels de la région. Le Vercors reçut aussi des bûcherons indochinois, vivant dans des conditions très précaires, ce qui n’empêcha pas certains de s’engager dans la Résistance. Dans les rangs de celle-ci se retrouvèrent aussi des antifascistes allemands et autrichiens. Le Polonais Marco Lipszyc commanda les Francs-Tireurs Partisans de l’Isère. Des tirailleurs sénégalais participèrent à la bataille du Vercors en 1944 et à la libération de Romans.

4Après la guerre, des rescapés étrangers revinrent en visite dans la région, écrivirent aux Français qu’ils avaient alors connus et les invitèrent parfois dans leur pays d’origine. Les artistes locaux s’inspirèrent des événements vécus entre 1939 et 1945. La vie reprit son cours et les anciens courants d’immigration tendirent à se remettre en place, notamment grâce au recrutement d’Italiens employés au relèvement des ruines.

5Les textes qui figurent dans Vercors des mille chemins se révèlent d’un intérêt inégal. Mais, juxtaposés, ils forment une sorte de kaléidoscope qui restitue bien la diversité des étrangers ayant résidé dans la région, touristes avant la guerre, travailleurs immigrés, réfugiés politiques, Européens, Africains, Indochinois, etc. Le parcours personnel de tous ces hommes, leurs expériences, leurs épreuves sont conformes à ce qui fut observé dans d’autres régions françaises. Les étrangers furent confrontés, selon les cas, à la méfiance et à l’hostilité ou, au contraire, entourés par une chaude solidarité et des gestes d’amitié. Il semble qu’au total les attitudes positives l’emportèrent et que, de part et d’autre, bien des préjugés s’effacèrent. Petite consolation pour une période de drames.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ralph Schor, « Hanus Philippe et Teulières Laure, Vercors des mille chemins. Figures de l’étranger en temps de guerre », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 31 - n°3 et 4 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2015, consulté le 26 mai 2017. URL : http://remi.revues.org/7532

Haut de page

Auteur

Ralph Schor

Professeur émérite d’histoire, Université de Nice-Sophia-Antipolis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page