Navigation – Plan du site
Dossier thématique

Mouvements migratoires et circulation des Roms roumains en Europe

Migratory Movements and Circulation of Romanian Roma in Europe
Movimientos migratorios y circulación de los roma rumanos en Europa
Alain Reyniers
p. 19-34

Résumés

Cet article fait le point sur les mouvements migratoires des Roms de Roumanie et cerne, vingt-cinq ans après les premiers déploiements en Europe et l’engagement du pays sur les voies de l’économie libérale et de la démocratie, leurs configurations et leur dynamique. Depuis la chute des régimes communistes, l’arrivée des Roms en Europe occidentale est expliquée autant par l’absence de perspectives économiques dans le pays d’origine que par une exclusion sociale massive. Les premiers Roms migrants originaires de Roumanie ont justifié leur venue à l’Ouest par ces arguments et ont présenté des demandes d’asile, tout en vivant d’expédients. Avec l’instauration de l’espace Schengen, puis l’intégration de la Roumanie dans l’Union européenne, les stratégies migratoires vont se diversifier. Elles témoignent, pour la plupart, d’un ancrage territorial fort et d’une pratique de l’itinérance qui s’appuie sur des réseaux familiaux qui restent une référence.

Haut de page

Entrées d’index

Géographique :

Roumanie

Palabras claves :

movilidad, migración, red, roma, Rumania, fondeadero
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les Roms et la mobilité
Contexte historique
Les phases de la migration
Diversité des Roms migrants
Mouvements, ancrage et réseaux
Des Roms migrants parmi d’autres
Conclusion : un état des lieux en demi-teinte

Aperçu du texte

La fin du régime de Ceausescu en novembre 1989 a précipité une émigration importante de ressortissants roumains, notamment des Roms, vers l’Europe occidentale. À cette époque, l’arrivée de ces migrants à l’Ouest fut surprenante et décrite comme une invasion massive, une course éperdue vers un paradis occidental, une déferlante humaine sur un Eldorado ahuri, une fuite vers la liberté. Depuis lors, la Roumanie s’est progressivement transformée et rapprochée des États de l’Ouest. Pourtant, les mouvements migratoires n’ont pas cessé, entraînant toujours les mêmes réactions de stupeur, de lassitude et de rejet, donnant ainsi l’impression d’être face à un phénomène qui, par sa permanence, s’avère atemporel et non évolutif. Cette dernière semble, il est vrai, amplement étayée, tant par les médias qui, tout pays confondu, mettent toujours l’accent sur le déracinement des Roms, la misère de leur habitat, la dégradation de leurs conditions de vie, leur propension à vivre d’expédients et, pour...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Reyniers Alain (2015) Mouvements migratoires et circulation des Roms roumains en Europe, Européenne des Migrations Internationales, 32 (1), pp. 19-34.

Référence électronique

Alain Reyniers, « Mouvements migratoires et circulation des Roms roumains en Europe », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 32 - n°1 | 2016, mis en ligne le 01 mars 2018, consulté le 23 février 2017. URL : http://remi.revues.org/7618

Haut de page

Auteur

Alain Reyniers

Anthropologue, professeur à l’Université Catholique de Louvain, directeur de la revue Études tsiganes, Ruelle de la Lanterne magique, 14 bte L2.03.02, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgique ; alain.reyniers@uclouvain.be

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page