Navigation – Plan du site

« Le cinéma a besoin de l’individu, les migrants ont besoin du cinéma pour redevenir des individus ». Entretien avec Andrea Segre

“The Cinema Requires the Individuals, the Migrants Need the Cinema to Become Individuals”. An Interview with Andrea Segre
«El cine necesita al individuo, los migrantes necesitan al cine para reconvertirse en individuos». Entrevista con Andrea Segre
«Il cinema ha bisogno dell’individuo, i migranti hanno bisogno del cinema per tornare a essere individui». Intervista ad Andrea Segre
Constance De Gourcy
p. 131-146

Résumés

Depuis quelques décennies, les questions migratoires sont devenues un sujet majeur des sociétés contemporaines dont le cinéma se fait le relais. Considéré comme source et outil d’analyse, celui-ci contribue à la connaissance de l’histoire des migrations et souligne la façon dont une société construit son rapport à l’altérité en mobilisant la figure de l’étranger. L’entretien mené auprès d’Andrea Segre, réalisateur et scénariste italien de documentaires et de films internationalement reconnus et primés, met en lumière la capacité du cinéma à ouvrir des mondes possibles – et non seulement à refléter ceux existants –, des mondes où les différences sont moins un obstacle à la commune humanité qu’un de ses fondements.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Quel regard porte le cinéma et quel espace discursif ouvre ce septième art, sur les migrations et circulations dans un monde de plus en plus mondialisé ? Les théoriciens, parmi les plus célèbres, ont mis en évidence la capacité du cinéma à produire une distance (Barthes, 1975), à introduire un écart (Rancière, 2011) destinés à mettre en lumière ce que l’on ne voit pas ordinairement, tout en proposant des configurations nouvelles et inédites du visible, du dicible et du pensable.

Au cours de ces dernières décennies, les questions migratoires sont devenues un sujet majeur de société dont le cinéma se fait le relais. Ferro (2008 : 259) établit un parallèle, à partir des années 1960, entre la production croissante des films traitant de ces questions en Amérique du Nord, dans des pays européens – notamment la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne –, et la représentation que ces pays se font d’eux-mêmes lorsqu’ils deviennent multiculturels et multiethniques. L’approche cinématographiqu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Constance De Gourcy, « « Le cinéma a besoin de l’individu, les migrants ont besoin du cinéma pour redevenir des individus ». Entretien avec Andrea Segre », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 32 - n°3 et 4 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 21 août 2017. URL : http://remi.revues.org/8209

Haut de page

Auteur

Constance De Gourcy

Maître de conférence en sociologie, Aix-Marseille Université, LAMES, 3-29, avenue Robert Schuman, 13628 Aix-en-Provence ; constance.degourcy@univ-amu.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page