Navigation – Plan du site

Les migrations au musée ! Sciences sociales et muséographie sont-elles complémentaires ?

Migrations in Museums! Are Social Sciences and Museography Complementary?
¡La migración en los museos! ¿Son complementarias las ciencias sociales y la museografía?
Yann Scioldo-Zürcher
p. 163-183

Résumés

Les musées de société consacrés aux faits migratoires ou aux diasporas réaffirment dans un contexte de montée des mouvements xénophobes combien les migrations sont partie intégrante des histoires de chaque pays. Aussi, dans le cadre de ce numéro anniversaire de la REMI, il nous a paru intéressant « d’observer » quelques muséums de renommée internationale (à Paris, Hambourg, Berlin, Tel-Aviv et Moscou) consacrés à l’histoire des migrations et des sociétés juives en diaspora, à un moment où les connaissances, en termes de narrations et de méthodologies conceptuelles, étaient suffisamment « opérantes » pour exposer les faits dans leur complexité. Les savoirs scientifiques ont-ils suffisamment pu peser sur les représentations muséographiques ? Quelles sont les « conventions d’écriture » lorsque les contraintes narratives des directeurs et conservateurs de musées vis-à-vis de leurs tutelles peuvent être en opposition avec les exigences des chercheurs et lorsque les muséographes ont, par souci de vulgarisation, tendance à vouloir privilégier une approche narrative et linéaire des migrations ?

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Des migrants et des minorités juives en musées
Les musées d’histoire des migrations à Hambourg et à Paris
Des musées de la diaspora juive à Paris, à Berlin, à Moscou et à Ramat-Aviv
Un « objet migration » naturalisé
De points et de flux. Où une cartographie classique est réduite à sa fonction illustrative
Of Push and Pull. Où les causes des migrations sont préférées à l’étude des projets migratoires
L’intégration et le retour. Où la circulation du migrant est minorée
L’originale muséographie des expériences migratoires
Le témoignage. Une explication convenue, mais rare
Le récit par l’intercession de l’objet. L’émotion et la catharsis mises en scène
Le récit par l’œuvre d’art contemporain. Une narration implicite des migrations illégales
Conclusion

Aperçu du texte

Les musées de société entièrement ou partiellement consacrés aux faits migratoires ont connu un important développement en Europe, à partir du milieu des années 1990. De nouveaux établissements d’envergure nationale, régionale et locale ont ainsi ouvert leurs portes, venant alors par leurs parcours permanents, pérenniser le succès d’expositions temporaires (Poli et Idjéraoui-Ravez, 2011 ; Meza-Torres, 2011). Et tous réaffirment dans un contexte de montée des mouvements xénophobes, combien les migrations sont partie intégrante des histoires de chaque pays. Cependant, ces rétrospectives sont souvent devenues « prisonnières d’un nationalisme muséographique […], [tant elles ont été] élaborées à l’aune de la construction du récit national, [et] inscrites dans la perspective de l’intégration » (Grosfoguel et al., 2011 : 7) ; et de fait, elles ont tendance à minimiser les mobilités transnationales et l’histoire complexe des circulations. Dans le cadre de ce numéro anniversaire de la REMI, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yann Scioldo-Zürcher, « Les migrations au musée ! Sciences sociales et muséographie sont-elles complémentaires ? », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 32 - n°3 et 4 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 20 août 2017. URL : http://remi.revues.org/8236

Haut de page

Auteur

Yann Scioldo-Zürcher

Historien, Chargé de recherche au CNRS, Centre de recherche français à Jérusalem (UMIFRE 7, CNRS-MAEDI), 3 Shimshon Street, Baka, P.B. 547, 91004 Jérusalem, Israël ; yann.scioldozurcher@cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page