Navigation – Plan du site
Dossier thématique

Migration et (contre)révolution dans le Golfe : politiques migratoires et politiques de l’emploi en Arabie saoudite

Migration and (Counter)Revolution the Arab Gulf: Migration Policies and Labour Market Policies in Saudi Arabia
Migración y (contra)revolución en el Golfo: políticas migratorias y políticas de empleo en Arabia Saudita
Hélène Thiollet
p. 121-143

Résumés

Alors que des révolutions politiques mettaient à mal les régimes autoritaires du Moyen-Orient, les monarchies du Golfe et, en particulier, l’Arabie saoudite, ont déployé à l’échelle nationale et internationale des politiques « contre-révolutionnaires ». Au-delà de la répression de l’opposition politique, l’Arabie saoudite se lance dans une campagne de réforme de l’immigration et de l’emploi qui a vocation à réduire les facteurs structurels de mécontentement économique et social de sa population et « prévenir » une révolution. Véritable ingénierie sociale, ces politiques s’inscrivent dans une tendance lourde de politisation de l’immigration depuis le début des années 1990 et de construction de la « menace migratoire » comme risque existentiel pour la pérennité de la nation saoudienne. On avance dans cet article l’idée qu’au-delà du changement de régime c’est bien le risque d’une « révolution sociale », selon les termes de Theda Skocpol, qui veut être évité en réaffirmant les rapports de classe entre étrangers et nationaux et la domination des seconds sur les premiers.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Migration et révolution
Les printemps du Golfe : de la répression à la « contre-révolution »
De la politisation des immigrés à la politisation de l’immigration
La gestion des migrations en Arabie saoudite : généalogie d’une ingénierie sociale
Le modèle golfien : politiques anti-immigration et déni d’immigration
Politisation des migrations : crises et continuités depuis les années 1990
Migration et politiques de saoudisation : une ingénierie sociale contre-révolutionnaire
Nitaqat et Hafez (2011) : saoudisation et invention du chômage
Taxer l’immigration pour subventionner l’emploi et financer le chômage
Expulser les étrangers : signification politique d’une discipline sociale
« Régulariser » et amnistier : une « remise en ordre » du business migratoire ?
Expulsions et campagnes de régularisation
Conclusion : migration et changement social

Aperçu du texte

Tilly (1973) remarquait qu’expliquer une révolution a souvent pour objectif soit de prédire, soit d’empêcher les prochaines… ; l’analyse des causes d’une révolution devient alors une préoccupation de météorologue ou d’ingénieur. Alors que des mouvements sociaux mettaient à mal les autoritarismes du Moyen-Orient, les monarchies du Golfe et en particulier l’Arabie saoudite, ont déployé à l’échelle nationale et internationale une ingénierie sociale qui s’attaque aux causes structurelles supposées des printemps arabes pour empêcher leur éclosion dans le Golfe. À partir de 2011, l’Arabie saoudite se lance en effet dans une vague intense de répression des opposants au régime et développe un arsenal de politiques sociales visant à réduire les facteurs structurels de mécontentement : le chômage essentiellement, les problèmes de logement en milieu urbain et les prix, via une augmentation des salaires dans le secteur public et privé. Plusieurs questions apparaissent ou réapparaissent en 2011 ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thiollet Hélène (2015) Migration et (contre)révolution dans le Golfe : politiques migratoires et politiques de l’emploi en Arabie saoudite, Revue Européenne des Migrations Internationales, 31 (3 et 4), pp. 121-143.

Référence électronique

Hélène Thiollet, « Migration et (contre)révolution dans le Golfe : politiques migratoires et politiques de l’emploi en Arabie saoudite », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 31 - n°3 et 4 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 17 novembre 2017. URL : http://remi.revues.org/7400

Haut de page

Auteur

Hélène Thiollet

Chargée de recherche CNRS
(Research fellow CNRS), 
56 rue Jacob, 75006 Paris ; helene.thiollet@sciencespo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page